Enfin, le français! (aka the case for studying abroad)

[Edité: ce que je voulais exprimer ici c’est que je ne parlais pas français tout à fait couramment. Le problème est que je ne sais pas comment le dire (ni en anglais, ni en français) sans faisant semblant d’être prétentieux. Donc le but d’avoir dit que je ne suis pas au même niveau qu’un français n’était que pour “setting up” le reste de ce poste; de parler une langue étrangère me manque (en Allemagne), mais c’est quand même le français avec laquelle je suis le plus courant — même si je ne suis pas un “vrai” francophone.]

C’est en tout cas précisément ça qui me manquait pendant mes six semaines (et sans doute les semaines qui restent) en Allemagne. A cause d’une multitude d’excuses, je n’ai pas eu le temps pour bien étudier l’allemand avant d’arriver à Stuttgart. Bien qu’on parle bien l’anglais ici et chez Bosch, ce n’est pas forcement naturel pour eux et pour moi ce n’est pas très… bof, je ne sais pas, cela ne me donne pas beaucoup d’occasion de m’assimiler à la couture allemande. Ca, je n’aime pas; je préférerais de parler la langue du pays dont je suis au lieu de reposer sur l’anglais.

Et donc c’est comme ça que j’étais très content quand il faisait beau hier et nous avons décidé d’aller à Strasbourg. Nous avons visité la cathédrale, qui a à mon avis une architecture et un dessin assez compliqué.

     

J’ai vu deux vélos d’un couple qui fait un tour (j’imagine) tout autour de l’Europe (or la France?)… j’aimerais bien faire cela si j’avais le temps. Actuellement je n’ai ni l’argent ni les fournitures pour un tel voyage, et donc je pense qu’il faut que j’attende quelques années (une dizaine, disons)!

Nous avons voir aussi un panneau qui disait qu’il y aurait un danger de mort (ou, en extrapolant, de blessure grave) si on ouvre la porte; curieusement, il n’y en avait pas un verrou! Hmm. (Je n’ai pas essayé si la porte s’ouvrirait — peut-être qu’elle est trop coincé à cause du temps, par exemple.)

C’était la première fois depuis mon arrivée ici où j’aurais pu parler dans une langue au part de l’anglais sans ayant trop de difficulté. C’est sur que je n’ai pas compris quelques mots sur les menus ou pendant la “guide audio” sur le tour en bateau, mais enfin je suis arriver à comprendre la plupart de la langue parlé. Et ça m’a beaucoup plu. :-) J’essaierai de continuer d’apprendre l’Allemagne, mais je me demande aussi si les cinq mois qui restent sera assez pour en bien connaître. Pour parler au niveau que j’ai en français, certainement pas — mais je pourrai comprendre au moins les trucs quotidiens!

La prochaine poste: un retour en anglais. Je ne parle pas le français assez souvent pour avoir la capacité de le faire chaque fois — je suis crevé après avoir écrit tout ça! :-D

Enfin, le français! (aka the case for studying abroad)

2 thoughts on “Enfin, le français! (aka the case for studying abroad)

  1. fumo7887 says:

    Back to English would be great. Even through Google Translate, it was challenging to read. But I do enjoy keeping up with what you’re up to.

    1. Tigerotor77W says:

      Hahaha, I had been meaning to try to see what Google Translate would do… it definitely isn’t perfect. ;-) I probably made a few mistakes in the post, but nothing near as atrocious as what Google suggests I made!

Type your comment here!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s